Départ à la retraite

Rente de vieillesse

Les personnes assurées reçoivent une rente de vieillesse dès le moment de leur départ à la retraite. Un départ à la retraite volontaire est possible au plus tôt à partir de l'âge de 58 ans révolus. Avec le consentement de l'employeur, le rapport de travail peut être maintenu au plus tard jusqu'à l'âge de 70 ans révolus. Ce que la personne assurée et son employeur versent une fois atteint l'âge de 65 ans continue à être formateur de rente. Une autre variante est représentée par la retraite partielle, qui est possible en 3 étapes au maximum.

Veuillez discuter à temps de votre départ à la retraite avec votre employeur. La demande de rente de vieillesse doit être faite au moyen du formulaire « Annonce de la rente de vieillesse », sous Publications → Formulaires.

La rente annuelle de vieillesse est calculée en multipliant l'avoir d'épargne disponible au moment du départ à la retraite par le taux de conversion en vigueur à ce moment-là. Le taux de conversion est calculé au mois près. Les taux de conversion figurent dans la version actuellement en vigueur du règlement de prévoyance CPB (annexe 1), sous Publications → Loi et règlements.
 

Versement en capital plutôt que rente de vieillesse

Il est possible d'obtenir un versement en capital en lieu et place d'une rente de vieillesse mensuelle. Le versement en capital se monte au maximum à 50 % de l'avoir d'épargne. Le document « Demande pour une prestation en capital au moment de la retraite », disponible sous Publications → Formulaires, doit parvenir à la CPB au moins 1 mois avant le début de la rente. Une révocation de la demande est possible jusqu'à 1 mois avant le début de la rente.

Pour obtenir un versement en capital, les personnes assurées mariées ont besoin du consentement écrit de leur conjoint. Cela est possible soit par une authentification de la signature par un notaire (à vos propres frais), soit en signant la demande conjointement directement auprès de la CPB.

Les personnes qui donnent leur consentement doivent justifier de leur identité au moyen de documents d'identité valables (passeport, carte d'identité).

S'il est procédé à un retrait en capital dans un délai de 3 ans à compter de la date d'un rachat, l'autorité fiscale prendra fiscalement en compte le montant du rachat. Dans de tels cas, nous vous conseillons instamment de prendre contact par écrit avec l'autorité fiscale avant le retrait du capital et de demander une réponse ferme concernant la possibilité de déduction fiscale du retrait.

Vous trouverez de plus amples informations au sujet du départ à la retraite dans l'aide-mémoire intitulé « Retraite (départ à la retraite) », disponible sous Publications → Aide-mémoires.

Les partenariats enregistrés sont assimilés à des couples mariés conformément à la loi sur le partenariat enregistré.
 

Rente de raccordement

Si vous partez à la retraite avant l'âge de 65 ans, vous pouvez demander une rente de raccordement. Celle-ci est limitée dans le temps, jusqu'à ce que vous atteigniez l'âge ordinaire de la retraite AVS. Le versement mensuel de la rente de raccordement ne peut pas dépasser 1/12e de la rente AVS annuelle maximale.

Le financement de la rente de raccordement et le préfinancement de la retraite anticipée sont expliqués à la rubrique « Rachat facultatif et cotisations d'épargne volontaires ».
 

Rente pour enfant

Si vous percevez une rente de vieillesse de la CPB, vous avez droit à une rente pour enfant pour chacun de vos enfants. Ce droit existe jusqu'aux 18 ans révolus de l'enfant. Si celui-ci se trouve en formation ou qu'il est invalide à au moins 70 % au sens de l'AI, ce droit dure jusqu'à ses 25 ans révolus. Pour savoir si une formation doit être considérée comme telle, nous nous basons sur les dispositions de l'AVS. Les enfants placés et les enfants du conjoint ou de la conjointe ont également droit à une rente d'orphelin si la personne assurée décédée devait subvenir à leur entretien.

La rente pour enfant se monte pour chaque enfant ayant droit à 20 % de la rente de vieillesse.