Maintien de l'assurance ou assurance externe

Maintien de l'assurance du précédent salaire assuré

Grâce au maintien sur une base volontaire de l'assurance du précédent salaire assuré, vous pouvez maintenir les prestations de prévoyance qui étaient les vôtres jusque-là malgré la réduction du salaire assuré.

Le maintien de la couverture sur une base volontaire signifie que, sur la part maintenue à titre volontaire du salaire assuré (différence entre le salaire assuré précédent et le salaire assuré actuel), vous versez tant vos propres cotisations que celles de l'employeur. Pour le prélèvement des cotisations, le plan de prévoyance et la variante d'épargne applicables à l'emploi en cours sont déterminants.

Remarques importantes

  • Les cotisations sont déduites directement de votre salaire par votre employeur.
  • Le maintien de l'assurance doit être demandé par écrit à la CPB dans les 30 jours à compter de la réduction du salaire assuré. Passé ce délai, le maintien de l'assurance n'est plus possible.
  • La résiliation est possible pour la fin d'un mois moyennant le respect d'un délai de résiliation de 30 jours. La résiliation doit être faite par écrit.

Réduction du salaire assuré avant d'avoir atteint l'âge de 58 ans révolus

Le salaire assuré jusque-là peut être maintenu pendant 2 ans au plus.

Réduction du salaire assuré après avoir atteint l'âge de 58 ans révolus

Le maintien de l'assurance

  • n'est possible que si la personne assurée ne demande pas de retraite partielle ;
  • ne peut avoir lieu au maximum que jusqu'à l'âge ordinaire de la retraite selon le plan de prévoyance standard ;
  • n'est possible que si la réduction du salaire annuel déterminant n'est que de moitié au plus. Si la réduction est de plus de 50 %, le maintien de l'assurance est limité à 2 ans.

Vous trouverez de plus amples informations au sujet du maintien de l'assurance dans notre aide-mémoire « Maintien de l'assurance du précédent salaire assuré », sous Publications → Aide-mémoires.
 

Maintien de l'assurance en cas d'interruption de l'assurance obligatoire à partir de 55 ans révolus

Vous avez la possibilité de demander le maintien de l'assurance auprès de la CPB si vous cessez d'être soumis à l'assurance obligatoire après avoir atteint l'âge de 55 ans révolus. Le maintien de l'assurance doit être demandé à la CPB par écrit et accompagné d'un justificatif de la résiliation du contrat par l'employeur jusqu'à 30 jours après la dissolution du rapport de travail. Si le rapport de travail a été résilié par la personne assurée et s'il existe une preuve écrite univoque que l'employeur lui a donné le choix de résilier elle-même le rapport de travail ou d'accepter la résiliation, ce dernier est réputé avoir été résilié par l'employeur.

Vous pouvez demander le maintien de l'assurance pour les risques de décès et d'invalidité et de la prévoyance de vieillesse ou uniquement pour les risques de décès et d'invalidité.

Veuillez s'il vous plaît vous procurer le formulaire correspondant directement auprès de la CPB.
 

Assurance externe

Si vous sortez de la prévoyance obligatoire auprès de la CPB, vous pouvez maintenir votre prévoyance au niveau qui était le vôtre jusque-là pendant au maximum 2 ans pour autant que

  • vous ne débutiez pas un nouveau rapport de travail pour lequel vous êtes soumis à l'assurance obligatoire selon la LPP ;
  • vous ne vous lanciez pas dans une activité indépendante à titre d'activité principale.

L'assurance externe doit être demandée par écrit à la CPB dans les 30 jours à compter de la fin des rapports de travail. Passé ce délai, une assurance externe n'est plus possible. La résiliation est possible pour la fin d'un mois moyennant le respect d'un délai de résiliation de 30 jours.

Le salaire assuré, le plan de prévoyance et la variante d'épargne qui étaient en vigueur avant la fin des rapports de travail sont déterminants pour le prélèvement des cotisations. Les cotisations vous sont facturées chaque mois.

Le salaire assuré demeure inchangé jusqu'à la retraite, ce qui signifie qu'il n'est pas adapté au renchérissement et qu'il n'est pas augmenté en fonction de souhaits individuels.